TAGORE

Rabindranàth Tagore
Prix Nobel de littérature en 1913

[1861 – 1941]

L’illusion est la première apparence de la vérité.
[In : Chitra]

La leçon la plus importante que l’homme puisse apprendre dans sa vie n’est pas que la douleur existe dans le monde, mais qu’il dépend de nous d’en tirer profit, qu’il nous est loisible de la transmuer en joie.
[In : Sadhana]

La voix du gourou ne mène qu’à la porte du gourou.
[In : A quatre voix]

La vénération  est une superstition  de la nature humaine, dont le seul but est d’asservir  les hommes.
[Ibid.]

Si quitter ce monde est une réalité aussi forte que l’aimer, alors il doit y avoir une signification dans les rencontres et les séparations de la vie.
[In : L’offrande lyrique]

Le voyageur doit frapper à toutes les portes avant de parvenir à la sienne.
[Ibid.]

Je dormais et je rêvais que la vie n’était que joie. Je m’éveillais et je vis que la vie n’est que service. Je servis et je compris que le service est joie.
[Sans référence]

Si vous fermez la porte à toutes les erreurs, la vérité restera dehors.
[Sans référence]

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s