YALOM Irvin

Et Nietzsche a pleuré (extraits)

Il (Le Dr Breuer qui examine Nietzsche – NDLR) n’avait jamais rencontré un patient qui n’aimât pas subir un examen de sa vie au microscope. Le bonheur d’être scruté de très près était tellement puissant que Breuer en avait déduit que le drame de la vieillesse, du deuil et de la perte des êtres chers était précisément la disparition de ce regard — de vivre sans être observé.
— Livre de Poche, n° 31760, p. 96

Breuer avait vu de nombreux hypocondriaques ennuyeux et complaisants qui adoraient décrire leurs viscères. Mais ces patients-là étaient atteints d’une « sténose de la Weltanshauung », d’un rétrécissement de leur conception du monde. Et Dieu que leur compagnie était pénible ! Ils ne pensaient qu’à leur corps, et la vie tournait exclusivement autour de leur santé.
— Ibid. p. 103

Ce n’est pas la vérité qui est sacrée, mais la quête de sa propre vérité ! Existe-t-il plus sacré que la recherche de soi ? Mon œuvre philosophique (celle de Nietzsche – NDLR), disent certains, est bâtie sur du sable : mes opinions évoluent en permanence. Mais l’un de mes principes gravés dans le marbre est le suivant : « Deviens qui tu es ». Comment peut-on découvrir qui l’on est, et ce que l’on est, sans la vérité ?
— Ibid. p. 118

Nietzsche acquiesçait et consignait les rêves de Breuer dans un carnet. (…)  « Comme vous, je rêve, je suis pris d’angoisses étouffantes. Comme vous, je me suis souvent demandé pourquoi la peur me réveille la nuit. Après vingt ans de réflexions sur cette question, je crois que la peur ne naît pas de l’obscurité; au contraire, elle est comme les étoiles – toujours là mais éclipsée par la lumière du jour.»
— Ibid. p. 281

(Breuer) put tout de même poser une question : « Si je comprends bien, l’éternel retour nous promet une forme d’immortalité ?
— Non, s’exclama Nietzsche avec véhémence. J’affirme qu’il ne faut jamais contrarier ou réprimer la vie au nom d’une prétendue vie qui existerait dans l’au-delà. Ce qui est immortel, c’est la vie, c’est cet instant. Il n’y a pas d’au-delà, ni de but vers lequel tendrait la vie, ni de Jugement dernier ni d’Apocalypse ! L’instant présent existe pour toujours, et vous êtes votre seul et unique public.»
— Ibid. p. 404

Aujourd’hui, j’ai compris que le meilleur maître est celui qui apprend de son disciple. Peut-être a-t-il raison à propos de mon père. Combien ma vie serait autre si je ne l’avais pas perdu. Se pourrait-il que soient d’autant plus violents que je lui en veux d’être mort ? Et d’autant moins sourds que je veux encore être entendu ?
Son silence final m’inquiète. Il avais les yeux ouverts, mais il semblait ne rien voir. Il avait peine à respirer.
Pourtant je sais que c’est lorsque le silence de la nuit est le plus épais que la rosée tombe le plus dru.
— Ibid. pp. 407-408

« La relation de couple idéale n’existe que lorsqu’elle n’est pas nécessaire à la survie des deux personnes liées».
Ne décelant aucun signe de meilleure compréhension sur le visage de Breuer, Nietzsche ajouta : « Pour établir une relation entière avec autrui, il faut d’abord établir une relation avec soi-même. Si nous sommes incapables d’affronter notre propre solitude, nous ne faisons qu’utiliser les autres comme des boucliers. L’homme doit vivre comme un aigle — sans personne pour l’entendre — pour pouvoir se tourner vers les autres avec amour et se soucier de leur épanouissement. D’où il s’ensuit que s’il est incapable d’abandonner son couple, alors celui-ci est condamné.» (…)
— Ibid. p. 449

« Je ne sais que vous dire d’autre, sinon que grâce à vous, je sais maintenant que le secret d’une vie heureuse est d’abord de vouloir ce qui est nécessaire, et ensuite d’aimer ce qu’on a voulu.»
Surmontant son trouble, Nietzsche fut stupéfait par les paroles de Breuer.
« Amor fati... Aimer son destin.»
— Ibid. p. 453

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s