VARDA Agnès

Toutes portes ouvertes
En plein courant d’air
Je suis une maison vide
Sans toi, sans toi

Comme une île déserte
Que recouvre la mer
Mes vagues se dévident
Sans toi, sans toi

Belle en pure perte
Nue au cœur de l’hiver
Je suis un corps avide
Sans toi, sans toi

Rongée par le cafard
Morte au cercueil de verre
Je me couvre de rides
Sans toi, sans toi

Et si tu viens trop tard
On m’aura mise en terre
Seule, laide et livide
Sans toi, sans toi
Sans toi

— Chanson du film Cléo de cinq à sept d’Agnès VARDA, 1962
— Musique de Michel Legrand

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s