SURCOUF

[1773-1827]

Après la paix avec la Grande-Bretagne et alors qu’il participait à un dîner en présence de ses anciens ennemis britanniques, l’un d’eux lui dit :
– Enfin, Monsieur, avouez que vous, Français, vous battiez pour l’argent tandis que nous, Anglais, nous battions pour l’honneur… »
– Certes, Monsieur, mais chacun se bat pour ce qu’il n’a pas. »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s