RICARD Matthieu

Étendre l’altruisme

L’amour bienveillant et la compassion sont les deux facettes de l’altruisme. C’est leur objet qui les distingue : l’amour bienveillant souhaite que tous les êtres connaissent le bonheur, tandis que la compassion se focalise sur l’éradication de leurs souffrances. L’amour et la compassion doivent durer aussi longtemps qu’il y aura des êtres et aussi longtemps qu’ils souffriront.
Plaidoyer pour l’altruisme, la force de la bienveillance, NIL Editions, 2013, p. 34

Aussi longtemps que l’espace perdurera,
Et aussi longtemps qu’il y aura des êtres,
Puissé-je moi aussi demeurer
Pour dissiper la souffrance du monde !
(→ Shantideva, maître bouddhiste indien du VIIe siècle)
— Op. cit. p. 37

Surmonter la peur

L’un des aspects importants de l’amour altruiste est le courage. Un altruiste véritable est prêt à aller sans hésitation et sans crainte vers les autres. (…) C’est pour cela que l’on parle dans le bouddhisme de « compassion courageuse ». Gandhi disait aussi : « L’amour ne craint rien ni personne. Il tranche la peur à la racine même.»
— Op. cit. p. 37

L’amour et la compassion fondés sur le discernement

Le Bouddha a toujours dit : « N’acceptez pas mes enseignements par simple respect pour moi, examinez-les comme on éprouve l’or en le frottant, en le martelant, en le faisant fondre au creuset.»
— Op. cit. p. 42

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s