# République et démocratie

«Dans les démocraties, chaque génération est un peuple nouveau.»

Alexis de Tocqueville

«La démocratie, c’est deux loups et un agneau votant ce qu’il y aura au dîner.
La liberté, c’est un agneau bien armé qui conteste le scrutin.»

Benjamin Franklin

«Il n’est point d’État auquel je refuse plus nettement le nom de chose publique qu’à celui qui est placé tout entier dans les mains de la multitude. […] il n’existe point de peuple pour moi s’il n’est contenu dans le lien commun de la loi.
Hors de là, cet assemblage d’homme est tyran aussi bien qu’un seul homme et même tyran d’autant plus odieux qu’il n’est rien de plus terrible que cette bête féroce qui prend la forme et le nom de peuple.»

Cicéron, De la République

«Les citoyens qui désignent des représentants renoncent et doivent renoncer à faire eux-mêmes la loi; donc ils n’ont pas de volonté particulière à imposer. Toute influence, tout pouvoir leur appartient sur la personne de leur mandataire, mais c’est tout. S’ils dictaient des volontés ce ne serait plus un état représentatif,
ce serait un état démocratique.»

Sieyès

«La démocratie c’est la liberté, comme Judas était le Christ. »

Pierre-Joseph Proudhon

«Assez curieusement, il semble que (le citoyen) ait donné son consentement à travers n’importe lequel de ses actes : qu’il dise oui, qu’il dise non ou qu’il ne se prononce pas ! Quelle doctrine peu commode ! »

Herbert Spencer

«Croire en la démocratie implique que l’on croie d’abord à des choses plus hautes que la démocratie.»

Ludwig von Mises

«Il n’est pas besoin de chercher bien loin pour découvrir la raison pour laquelle la démocratie ne saurait être tenue pour un idéal suprême. La démocratie est une méthode politique, en d’autres termes, un certain type d’organisation institutionnelle visant à aboutir à des décisions politiques – législatives et administratives – et, par conséquent, elle ne peut constituer une fin en soi, indépendamment des décisions qu’elle sécrète dans des conditions historiques données. C’est précisément cette conception fonctionnelle qui doit servir de point de départ à toute tentative visant à définir la démocratie.»

Joseph Schumpeter

«Il semble que ce soit la destinée régulière de la démocratie qu’après une première période glorieuse pendant laquelle on la comprend comme une sauvegarde de la liberté personnelle et où elle l’assure effectivement parce qu’elle accepte les limitations posées par un Nomos supérieur à elle, la démocratie en vienne tôt ou tard à revendiquer le pouvoir de régler n’importe quelle question concrète selon la décision d’une majorité, sans égard au contenu de cette décision.»

Friedrich Hayek

«Plus grande est la surface de la société couverte par l’État, moins celui-ci a des chances d’être démocratique.»

Raymond Aron

«La démocratie est la pire forme de gouvernement totalitaire, à l’exception de tous les autres. »

Frank van Dun

Hitler est arrivé démocratiquement au pouvoir. Puis, une fois en place, il a supprimé purement et simplement les institutions de la démocratie. Cet épisode devrait entacher pour le moins la légitimité du principe démocratique lui-même. Ce dernier est pourtant aujourd’hui décliné sur tous les registres comme si démocratie impliquait justice et vertu. (…) Mais suffit-il d’être nombreux à avoir tort pour avoir raison ? La légitimité se dégage-t-elle seulement du nombre ? La qualité est-elle en ce domaine liée à la quantité ?

Jean-Louis Caccomo

«Que le pouvoir vienne du peuple est une chose certaine et acquise dans les régimes démocratiques, mais cela ne saurait signifier qu’il ne faut mettre aucune borne à l’exercice de ce pouvoir. Quelle que soit sa source, le pouvoir peut se tromper et le fait qu’il vienne du peuple n’a pas pour effet de le mettre à l’abri de l’erreur. »

Patrick Simon

«Le démocrate européen, idolâtre de ce qu’il appelle l’État, prend l’homme dès son berceau pour l’offrir en holocauste à la toute-puissance publique. Il professe que l’enfant, avant d’être la chose de la famille, est la chose de la cité, et que la cité, c’est-à-dire le peuple représenté par ceux qui le gouvernent, a le droit de former son intelligence sur un modèle uniforme et légal. Il professe que la commune, la province et toute association, même la plus indifférente, dépendent de l’État, et ne peuvent ni agir, ni parler, ni vendre, ni acheter, ni exister enfin sans l’intervention de l’État et la mesure déterminée par lui, faisant ainsi de la servitude civile la plus absolue le vestibule et le fondement de la liberté publique. »

Lacordaire

«Les citoyens possèdent des droits individuels indépendants de toute autorité sociale ou politique, et toute autorité qui viole ces droits devient illégitime. Les droits des citoyens sont la liberté individuelle, la liberté religieuse, la liberté d’opinion, dans laquelle est comprise sa publicité, la jouissance de la propriété, la garantie contre tout arbitraire. […] Le gouvernement populaire n’est qu’une tyrannie convulsive, le gouvernement [autocratique] qu’un despotisme concentré. La souveraineté du peuple n’est [donc] pas illimitée ; elle est circonscrite dans les bornes que lui tracent la justice et les droits des individus. La volonté de tout un peuple ne peut rendre juste ce qui est injuste. »

Benjamin Constant (Principes de politique)

«Une démocratie n’est rien de plus que la loi de la foule, suivant laquelle 51% des gens peuvent confisquer les droits des 49 autres. »

Thomas Jefferson

«En démocratie, la politique est l’art de faire croire au peuple qu’il gouverne ».

Louis Latzarus

«La démocratie est le pire des régimes – à l’exception de tous les autres déjà essayés dans le passé » (Democracy is the worst form of government – except for all those other forms, that have been tried from time to time.)

Winston Churchill

La démocratie, c’est le pouvoir pour les poux de manger les lions.

Georges Clemenceau

«L’objet de ce livre est d’aider à la défense de la liberté et de la démocratie. Je n’ignore rien des difficultés et des dangers inhérents à la démocratie, mais je n’en pense pas moins qu’elle est notre seul espoir. Bien des exemples montrent que cet espoir n’est pas vain »

Karl Popper, Préface à l’édition française de La Société ouverte et ses ennemis, 2 mai 1978

«La démocratie est une façon de préserver l’État de droit. Mais il n’y a pas, dans la démocratie, de principe en vertu duquel la majorité a raison, parce que la majorité peut commettre d’énormes erreurs, mettre en place un tyran, voter pour la tyrannie, comme cela s’est produit assez fréquemment »

Karl Popper, La Leçon de ce siècle, 1993

«La démocratie, ce n’est pas la loi de la majorité, mais la protection de la minorité.»

Albert Camus

«Les politiciens ont la population qu’ils méritent.»

Serge Rouleau

«Il faut rendre la raison populaire.»
Condorcet (In : Cinq mémoires sur l’instruction publique)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s