MORAND Paul

[1888-1976]

«Le temps ne respecte pas ce qui se fait sans lui.»

«On ne saurait aller chercher trop loin le plaisir de rentrer chez soi.»

«Le dimanche, on échange les ennuis de la semaine contre l’Ennui.»

«Les plus riches ont remplacé le besoin par les besoins.»
[In : Éloge du repos]

«Voyager, c’est demander d’un coup à la distance ce que le temps ne pourrait nous donner que peu à peu.»
[In : Éloge du repos]

«Le monde est une vallée de pleurs, mais somme toute, bien irriguée.»
[In : Fermé la nuit]

«L’apéritif, c’est la prière du soir des Français.»
[In : Ouvert la nuit]

«Nos pères furent sédentaires. Nos fils le seront davantage car ils n’auront, pour se déplacer, que la terre.»
[In : Rien que la terre]

«Le lit, c’est le champ de l’esprit délivré de la pesanteur. Il faut être couché pour voir le ciel.»
[In : L’heure qu’il est]

«Le mariage : d’abord sous le gui, ensuite sur le houx.»

«Les grandes œuvres sont toutes des vengeances, les chefs-d’œuvre sont tous des revanches. Je crois que c’est la loi de fer des écrivains : ils ne réussissent leurs livres que dans la mesure où ils ont raté leur vie.»
[In : Correspondance avec Jacques Chardonne]

«Les prostituées sont souvent, après les religieuses, nos meilleures patriotes.»

«Bien écrire, c’est le contraire d’écrire bien.»
[In : Venises]

«Servir est ennuyeux, mais pas plus qu’être servi.»
[In : Ouvert la nuit]

«Un mot célèbre dit : « les Juifs possèdent New York, les Irlandais l’administrent et les Nègres en jouissent.”»
[ In : New York]

«L’Académie ? Avec une minuscule, c’est un corps de jolie femme. Avec une majuscule, c’est un corps de vieux barbons.»

«Les salons et les académies tuent plus de révolutionnaires que les prisons ou les canons.»

«L’incognito est mort, tué par les photographes de presse. L’être visé dépossédé de son secret, avoue à des millions d’exemplaires par sa pauvre figure qu’il cache en vain de la main. L’homme de demain aura-t-il droit à tout sauf à l’ombre ?»
[In : Le réveille-matin]

«Les machines sont les seules femmes que les Américains savent rendre heureuses.»
[In : USA]

«Quand deux époux sont du même avis, c’est toujours la femme qui l’a la première.»

«Le Créateur a raté ce monde-ci, pourquoi aurait-il réussi l’autre ?»

«C’est en public que les femmes se déshabillent le plus volontiers.»

«Elle était belle comme la femme d’un autre.»

«C’est déjà bien ennuyeux de ne pas avoir d’argent ; s’il fallait encore s’en priver.»

«Que de temps perdu à gagner du temps !»

«L’amour n’est pas un sentiment, c’est un art.»
[In : Isabeau de Bavière]

«L’amour est une histoire à dormir couché.»
[In : Journal intime]

«Le patient use toujours l’impatient.»
[In : L’homme pressé]

«On a des femmes bien de l’agrément, à condition qu’on les sorte l’après-midi, qu’on les amuse le soir, qu’on les caresse la nuit et qu’on leur fiche la paix le matin.»
[ In : Ouvert la nuit]

«On peut feindre d’avoir du cœur, pas d’avoir de l’esprit.»

«La peur a détruit plus de choses en ce monde que la joie n’en a créées.»
[In : Éloge du repos]

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s