MAROT Clément

« Certes j’ose dire sans mentir (toutesfoys sans reproche) que de tous ces miens labeurs le proffit vous en retourne. J’ay planté les arbres, vous en cueillez les fruictz. J’ay trayné la charrue, vous en serrez la moisson, et à moy n’en revient qu’un peu d’estime entre les hommes.»
— Préface de Oeuvres, 1558

« La mort est fin et principe de vie. »
— La mort du juste pêcheur

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s