LEIBNIZ Gottfried Wilhelm

[1646-1716]

« Descartes a logé la vérité à l’hostellerie de l’évidence mais il a oublié de nous en donner l’adresse ».

Explication : L’évidence rationnelle est celle d ‘un arbitraire défini, celui de l’esprit pris dans sa dimension universelle. Les évidences sensibles sont celles d’un arbitraire subjectif (le sentiment).
Descartes lui-même reconnaissait qu’ « il y a en effet quelque difficulté à remarquer quelles sont celles que nous concevons distinctement ».
L’évidence relève plus du sentiment que de la construction rationnelle intuitive. Elle ne peut donc constituer le fondement objectif d’une vérité.

On peut consulter philologhttp://www.philolog.fr/les-criteres-de-lidee-vraie/

« Pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien ? »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s