LEHANNE Dennis

« La vie c’est pas des lendemains qui chantent, des couchers de soleil magiques, et des conneries comme ça.
C’est un boulot.
L’homme ou la femme que vous aimez est rarement à la hauteur de votre amour. Parce que personne ne peut être à la hauteur de sentiments aussi forts, et au fond, peut-être que personne ne mérite de supporter un tel fardeau non plus !
On vous laisse tomber, vous êtes trahi, vous passez un nombre incroyable de journées nulles.
Vous perdez plus souvent que vous ne gagnez.
Vous haïssez l’autre autant que vous l’aimez.
Mais merde, vous retroussez vos manches et vous vous mettez au boulot – dans tous les domaines- parce que c’est ça, vieillir…. »
— Mystic River, 2001, Massachusetts Book Award

[Les protagonistes de ce roman sont issus de la communauté irlandaise de Boston, dans le quartier de East Buckingham et le titre Mystic River vient du nom d’une des deux rivières qui enserrent Boston. La rivière joue un rôle important dans le livre.]

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s