JABÈS Edmond

[né au Caire le 16 avril 1912 et mort à Paris le 2 janvier 1991]

«J’écris à partir de deux limites. Au-delà, il y a le vide. En deçà, l’horreur d’Auschwitz.»

« L’art de l’écrivain consiste à amener, petit à petit, les mots à s’intéresser à ses livres. »
— Le Seuil

«  La pensée permet aux mots d’accéder au pouvoir. »
— Ibid.

« J’ai quitté une terre qui n’était pas la mienne,
pour une autre, qui non plus, ne l’est pas.
Je me suis réfugié dans un vocable d’encre,
ayant le livre pour espace,
parole de nulle part,
étant celle obscure du désert.
Je ne me suis pas couvert la nuit.
Je ne me suis point protégé du soleil.
J’ai marché nu.
D’où je venais n’avait plus de sens.
Où j’allais n’inquiétait personne.
Du vent, vous dis-je, du vent.
Et un peu de sable dans le vent. »
— Un étranger avec sous le bras un livre de petit format.

« Si nous ne pouvons pas créer la voûte céleste, c’est parce que nous ignorons les mystérieux arrangements des lettres avec lesquelles les cieux et la terre furent conçus.
Si nous ne pouvons empêcher la lumière de s’éteindre, c’est parce que la combinaison des lettres qui la sauverait des ténèbres, nous est inconnue.
Si nous ne pouvons, ô mort, que te considérer comme l’absurde et douloureuse échéance de toute existence, c’est parce que nous ne savons grouper selon la vie, les lettres qui feraient de toi, non point son achèvement, mais son levain. »
— Les mystérieux arrangements des lettres

Chanson de l’étranger

« Je suis à la recherche
d’un homme que je ne connais pas,
qui jamais ne fut tant moi-même
que depuis que je le cherche.
A-t-il mes yeux, mes mains
et toutes ces pensées pareilles
aux épaves de ce temps ?
Saison des mille naufrages,
la mer cesse d’être la mer
devenue l’eau glacée des tombes.
Mais, plus loin, qui sait plus loin ?
Une fillette chante à reculons
et règne la nuit sur les arbres,
bergère au milieu des moutons.
Arrachez la soif au grain de sel
qu’aucune boisson ne désaltère.
Avec les pierres, un monde se ronge
d’être, comme moi, de nulle part.»
— Je bâtis ma demeure (1943-1957)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s