HOLT Rosa

Giroflé, Girofla

Que tu as la maison douce !
Giroflé, Girofla
L’herbe y croît, les fleurs y poussent,
Le printemps est là.
Dans la lune qui devient rousse…
Giroflé, Girofla
L’avion la brûlera, l’avion la brûlera !

Que tu as de beaux champs d’orge !
Giroflé, Girofla
Ton grenier de fruits regorge :
L’abondance est là…
Entends-tu souffler la forge ?
Giroflé, Girofla
Le canon les fauchera, le canon les fauchera

Que tu as de belles filles !
Giroflé, Girofla
Dans leurs yeux, où la joie brille,
L’amour descendra…
Dans la plaine on se fusille…
Giroflé, Girofla
Le soldat les violera, le soldat les violera !

Que tes fils sont forts et tendres !
Giroflé, Girofla
Ça fait plaisir de les entendre :
À qui chantera !
Dans huit jours on va te les prendre…
Giroflé, Girofla
Le corbeau les mangera, le corbeau les mangera !

Tant qu’y aura des militaires,
Soit ton fils, et soit le mien,
Il ne pourra y avoir sur terre
Pas grande chose de bien…
On te tuera pour te faire taire,
Par derrière comme un chien…
Et tout ça pour rien !
Et tout ça pour rien !

— Paroles : Rosa HOLT, poétesse allemande
— Musique : Henri GOUBLIER fils, inspirée de la ronde enfantine du même nom.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s