DIDIER Romain

J’me suis barré d’un môme qui me ressemblait trop

J’me suis barré d’un môme qui me ressemblait trop
Quand j’ai chopé la bosse du pianiste au piano
Je m’ai tiré la langue, je m’ai tourné le dos,
J’me suis barré d’un môme qui me ressemblait trop
Quand j’ai chopé la bosse du pianiste au piano
Je m’ai tiré la langue, je m’ai tourné le dos,
J’ai entendu mes mains qui me disaient « bravo »

J’me suis barré d’un môme aux souliers trop vernis
Je m’en suis séparé pour m’en faire un ami
On s’est pas regardé, on s’est pas dit un mot
Quand j’ai claqué la porte de l’album de photos

J’me suis barré d’un môme qui retenait ses larmes
J’les ai mises en bouteille et j’en ai fait des armes
J’ai balancé partout ces cocktails « molonotes »
Pour cramer ses vestons, ses yeux secs et ses shorts

J’me suis barré d’un môme qui regardait ses pieds
Pour chercher des chansons de sur les peupliers
Je suis parti rêver, pour lui, d’or et de Chine
En refermant la grille, j’ai dragué sa copine

J’me suis barré d’un môme qui m’toisait dans la glace
Pour voler son piano et le jouer à sa place
Quand je suis sur la touche, que je pianote en rond,
Je regarde nos mains et on se dit « pardon »

J’me suis barré d’un môme qui me ressemblait trop
Quand j’ai chopé la bosse du pianiste au piano.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s