DEVOS Raymond

A propos

Il y a quelque temps ? Ben c’est le jour où les agents se sont mis en grève, et où les pompiers avaient mis l’feu quelque part. Vous vous rappelez ?
J’étais dans la rue, tout d’un coup je vois un attroupement. Alors je m’approche, je demande à quelqu’un qui était là :
– J’dis : « Qu’est-ce qu’y a ? Y’a l’feu ?»
– Il me dit : « Non, y’a une manifestation».
« Mais alors, y’ pas d’agents ?»
– Il me dit : « Si, nous sommes tous là ».
– Mais, moi je dis alors : «  Qu’est-ce que vous attendez ? »
« Ben, qu’on nous augmente ».
– Je dis : «  Pourquoi, vous n’êtes pas assez nombreux ? »
– Il me dit : «  Si, mais on n’est pas assez payés » .
– Ben je dis, « Alors ? »
– Ben il me dit : « On s’met en grève ».
– Ben je dis alors : « Si les agents se mettent en grève, qui est-ce qui va rétablir l’ordre ? »
– Ben il dit : « Y’a qu’à faire appel aux pompiers ! »
– Mais je lui dis : « Pourquoi les pompiers y sont pas là ? »
– Ben il me dit : « Parce qu’is sont occupés ailleurs ! ».
– Et effectivement, un peu plus loin, il y avait des pompiers partout. Je m’approche, je demande à un pompier qui était là : « Qu’est-ce qu’il y a ? Y’a une manifestation ? ».
– Il me dit « Non, y’a l’feu ».
– Ben j’dis alors : « Vous allez l’éteindre… ».
– Ben il dit : « Faut d’abord qu’on l’allume… ».
– « Mais je croyais qu’on payait les pompiers pour éteindre le feu, moi.»
– Ah, mais il me dit : « Après, on l’éteint ».
– Ben je lui dis : « Alors comme ça, vous serez payés ».
– « Ben si on ne l’est pas, on se met en grève. »
« Ben alors si les pompiers se mettent en grève; Qui est-ce qui va éteindre le feu ? »
– « Y’a qu’à faire appel à l’armée. »
– Je dis alors: « Pourquoi l’armée elle est pas là ? »
« Eh bien parce qu’elle est occupée ailleurs. »
– Et effectivement, un peu plus loin, il y avait des militaires partout, vous savez ? Alors je m’approche, je dis : « Eh les gars, qu’est-ce qui se passe ? Vous n’êtes pas en grève vous autres ? »
– Il me dit : « Nous, on n’a pas l’temps. »
– Ben j’dis : « Le cas échéant, vous pourriez peut-être éteindre l’incendie ? »
– Ben il dit : « Ça tombe mal, on est venus ici pour ranimer la flamme ».

— 31 mars 1958 —
→ A voir sur INA.fr : http://www.ina.fr/video/I00007151