DEVI Ananda

Auteur de romans, nouvelles et poèmes, Ananda DEVI est née le 23 mars 1957 à Trois-Boutiques (Île Maurice)

Voir son site

« Comme une lune décapitée je te regarde

Tu es une effraction dans l’absence de mes nuits. Approche. Tends ton envie. Que je l’enroule autour de mes lèvres en un jus amer et putrescible. Tes yeux me songent et m’évertuent, me dégringolent d’impatience. Au bout, chute, cassure, fractures et contusions, hématomes comblés de nos corps, je m’en fous. Je suis celle que tu rouages… »

•••

« Atride. Ou apatride. Ou atlantide. Ils me dirent que j’étais d’ici ou de là que mes ancêtres avaient quitté un espace comblé de vides pour faire de moi une île
Mais je devins continent
L’heure océan s’emmêla par une géographie sublimée au Gange de mes nervures ; et de sages sophismes déferlèrent ma pensée
Puis s’éveilla dans mon corps un rythme de sables ou une danse mérina saupoudrée de rires rouges
Je le sais, je suis cela et bien plus encore, et vous qui me croyez cadrée dans l’apparence comme une photographie retouchée, oubliez vos préjugés
Atride pour la froide inespérance, apatride pour ma pierre veinée d’ailleurs, atlantide pour mes rivages dissimulés, pourquoi toujours poser la question de l’identité?

Je suis. »

•••

« Il est de ces miracles inopinés qui jaillissent de l’instant et dont le frémissement ressemble à une surface ridée
qui d’un seul coup se lisse et retrouve un air de jeunesse endormie
A chaque moment, sa patience
Je n’attends de la vie que le choc de ses instants. »

[In : Le long désir, Gallimard, 2003]

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s