DAC Pierre

[1893-1975]

Les bons crus font les bonnes cuites.

Quand on a trop mangé, l’estomac le regrette et quand on n’a pas assez mangé l’estomac le regrette aussi.

Les femmes de mœurs légères ont parfois la tâche lourde avec les hommes de poids.

Le crétin prétentieux est celui qui se croit plus intelligent que ceux qui sont aussi bêtes que lui.

Il faut une infinie patience pour attendre toujours ce qui n’arrive jamais.

Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant.
[Extrait de « Y’a du mou dans la corde à nœuds »]

Il vaut mieux prendre ses désirs pour des réalités que de prendre son slip pour une tasse à café.
[Le paradis de la parodie]

Il est préférable d’être ailleurs lorsqu’autre part n’est plus ici.
[Mots d’esprit]

Des chercheurs qui cherchent, on en trouve. Des chercheurs qui trouvent, on en cherche.

Les gens superstitieux vous recommandent instamment de ne jamais passer sous une échelle, mais ils ne vous empêchent pas de passer sous un taxi.

Si ma tante en avait, on l’appellerait mon oncle, et si mon oncle en était, on l’appellerait ma tante.

L’avenir, c’est du passé en préparation.

Parler pour ne rien dire et ne rien dire pour parler sont les deux principes majeurs et rigoureux de tous ceux qui feraient mieux de la fermer avant de l’ouvrir.

Un accusé est cuit quand son avocat n’est pas cru.

Donner avec ostentation, ce n’est pas très joli ; mais ne rien donner avec discrétion, ça ne vaut guère mieux.

Le chemin le plus court d’un point à un autre est la ligne droite, à condition que les deux points soient bien en face l’un de l’autre.

C’est en voulant connaître toujours davantage qu’on se rend compte qu’on ne sait pas grand-chose.

C’est mon opinion et rien ne m’empêchera d’être du même avis qu’elle.

Le rire est à l’homme ce que la bière est à la pression.

Quand y’a du bromure dans l’pinard, y’a du mou dans la corde à nœuds.

RENCONTRES 
  – Astronaute recherche femme lunatique. 
 – Artificier cherche femme canon. 
 – Sourd rencontrerait sourde pour trouver terrain d’entente. 
 – Jeune homme désintéressé épouserait jeune fille laide même fortunée. 
- Abeille épouserait frelon. Lune de miel assurée.

EMPLOI 
  – Metteur en scène cherche nain pour rôle dans court métrage. 
- On recherche deux hommes de paille (1 grand, 1 petit) pour tirage au sort. 
- Cannibale mélomane cherche travail dans opéra-bouffe. 
- Offre bonne place de gardien de vaches. Paiement par traites. – Inventeur produit amaigrissant cherche grossiste.

ACHAT – VENTE 
  – Cause fausse alerte, vends cercueil en ébène, jamais servi. 
- Chien à vendre : mange n’importe quoi. Adore les enfants. – A vendre robe de mariée portée une seule fois par erreur.

SERVICES 
  – Analphabète ? Écrivez-nous dès aujourd’hui pour obtenir une brochure gratuite sur nos formations accélérées.

DIVERS 
  – Homme sans histoires recherche éditeur pour devenir écrivain. 
- Souffrant d’insomnies, échangerais matelas de plumes contre sommeil de plomb 
- Échangerais voiture de sport endommagée contre chaise roulante en bon état. 
- Perdu partie haute d’un dentier. Merfi de le reftituer à fon propriétaire auffitôt que poffible.

– Quelle heure est-il ?
– Midi cinq.
– Dans une minute ce sera l’heure de Catherine.
– Comment cela?
– Catherine de midi six!

–  A l’éternelle triple question toujours demeurée sans réponse: «Qui sommes-nous ? D’où venons-nous ? Où allons-nous ? », je réponds: «En ce qui me concerne personnellement, je suis moi, je viens de chez moi et j’y retourne».

A la faculté de médecine et de pharmacie, il est communément admis que les comprimés ne sont pas systématiquement des imbéciles diplômés.

A vendre, couperet guillotine, rigoureusement stérilisé afin d’éviter toute infection.

Au royaume des aveugles les borgnes sont mal vus!

Auteur dramatique échangerait pièce en quatre actes contre trois pièces et une cuisine.

C’est en bûchant qu’on devient bûcheron, c’est en forgeant qu’on devient forgeron et c’est en sciant que Léonard devint scie!

C’est quand les accents graves tournent à l’aigu que les sourcils sont en accents circonflexes.

Celui qui dans la vie est parti de zéro pour n’arriver à rien dans l’existence n’a de merci à dire à personne.

Ceux que la fumée n’empêche pas de tousser et que la toux n’empêche pas de fumer ont droit à la reconnaissance de la régie française des tabacs.

Ceux qui ne savent pas où ils vont sont surpris d’arriver ailleurs.

Ceux qui ne savent rien en savent toujours autant que ceux qui n’en savent pas plus qu’eux.

Ceux qui pensent à tout n’oublient rien et ceux qui ne pensent à rien font de même puisque ne pensant à rien ils n’ont rien à oublier.

Complètement fauché, j’accepterais une place d’homme de paille.

Concierge souhaite une loge au sixième étage pour descendre le courrier au lieu de le monter.

Cyclistes, fortifiez vos jambes en mangeant des oeufs mollets.

Dame cherche nourrice aveugle pour enfant qui braille.

Dans le monde affairiste du show business, il n’est pas nécessaire d’être bon musicien pour bien connaître la musique.

Directeur pompes funèbres cherche personnel ayant le sens de l’humour,  connaissant particulièrement la mise en boîte.

Echangerais moulin à café contre café à Moulins.

En justice courante, si tous les prévenus l’étaient à temps, le banc des accusés serait  souvent vide.

Idiot cherche village.

Il est beau le progrès ! Quand on pense que la police n’est même pas fichue de l’arrêter…

Il est démocratiquement impensable qu’en République il y ait encore trop de gens qui se foutent royalement de tout.

Il est incontestable que de tous les arts, l’art culinaire est celui qui nourrit le mieux son homme.

•••

La tyrolienne haineuse

Lorsque sans parti pris
On établit le bi-
-lan d’l’humani-
-té d’aujourd’hui

Eh bien limpide comme
Un clair de lune et lu-
-mineux comme un clerc de notaire
C’est pas d’sitôt qu’les hommes s’ront frères
Et qu’malheureusement au contraire

Nous vivons à présent
Sous le signe affligeant
De la haine et d’ses affluents

C’est triste et déprimant !

Y a de la haine partout
Y a d’la haine tout autour de nous
Surtout partout où
Tout se passe par en d’ssous

De mémoire de grincheux
Jamais dans les yeux
On n’vit tant d’regards haineux

Ah y en a t-y, y en a-t-y
De cette haine qui
Sous les esprits qui
Perdent le sens d’la fraterni-
-té et ainsi
Suit l’altruisme aussi

Hélas hélas l’altruisme est foutu
Et c’est couru
Y a pas plus d’altruiste
Que de beurre au r’bus

Y a plus que d’la haine
Si bien que dans l’pays
Bientôt tout le monde sera haï

L’haï l’haï l’haï ti
L’haï l’haï l’haï ho
L’haï l’haï l’haï ti
L’haï l’haï l’haï ti

Mais là où la chose se complique
Et d’vient tragique
C’est qu’la haine devient pour chacun
Une espèce de besoin
Que d’authentiques sagouins
Entretiennent de près comme de loin

Y a d’la haine de toutes les nuances
D’la haine standard ou d’circonstances
Y a d’la haine de mouton pour les haineux d’salon
Et de la grosse laine de confection

Mais de toutes les façons :

Y a trop de haine oui y a trop de haine
Et y a trop d’haineux
Ca tourne au scabreux
Et au scandaleux
Car certains haineux
En arrivent même entre eux
A s’traiter de tête d’haineux

C’est un cercle vicieux
Car quand un haineux
Hait un autre haineux
Celui qui hait est aussi
Par l’autre haï
De même que celui
Qui est haï haïssant
Celui dont il est haï
Chaque haï donc est
Un haï qui hait
Ce qui fait qu’en fin d’compte
On peut voir comm’ ça
L’haï ici et l’haï là.

L’haï l’haï l’haï ti
L’haï l’haï l’haï ho
L’haï l’haï l’haï ti
L’haï l’haï l’haï ti

Et voilà c’est comme ça
Oh bien sûr y a pas
Non y a pas d’quoi
En signe de joie
Se passer les paupières à la crème de chester
Avec une tringle à rideau d’fer

Y n’reste plus qu’une seule chose à faire
C’est d’rassembler par toute la terre
Tous les hommes généreux
Qui d’un coeur valeureux
Haïssent la haine et les haineux

C’est ce qu’il y a de mieux !

Hardi donc allons-y
Roulez tambours
Et sonnez trom-
-pettes et hélicons
Sus à ceux qui suent
La haine par tous les pores
Et qui s’font un sport
D’haïr de plus en plus fort.

A bas la haine et les haineux
Ainsi qu’ceux
Qui hurlent avec eux
Assez de haine assez d’gens
Qui passent leur temps
A haïr bêtement

Si nous tenons bientôt nous
En viendrons sûrement à bout
La confiance alors
Mettra l’monde d’accord
Et l’on s’ra content d’voir alors
Les hommes d’à présent
Dev’nir de plus en plus con-
-fiants.

Haine par ci
Haine par là

Ah, y en a-t-y d’la haine
Ici-
-bas.

Le parti d’en rire

(avec Francis Blanche)

Oui
Notre parti
Parti d’en rire
Oui
C’est le parti
De tous ceux qui n’ont pas pris de parti!
Notre parti
Parti d’en rire
Oui
C’est le parti
De tous ceux qui n’ont pas pris de parti !

Sans parti-pris, nous avons pris
Le parti
De prendre la tête d’un parti
Qui s’ra t’un peu comme un parti
Un parti placé au-dessus des partis
Enfin bref, un parti, oui
Qui puisse protéger la patrie
De tous les autres partis
Et ceci, jusqu’à ce qu’une bonne partie
Soit partie
Et que l’autre parti
C’est parti
Ait compris
Qu’il faut être en partie
Répartis
Tous en un seul parti
Notre parti !

Oui
Notre parti
Parti d’en rire
Oui
C’est le parti
De tous ceux qui n’ont pas pris de parti!

Nous avons placé nos idéaux
Bien plus haut
Que le plus haut
Des idéaux !

Et nous f’rons d’not’ mieux
Crévindieu de vindieu de vindieu
Pour que c’qui n’va pas aille mieux
Oui, pour vivre heureux
Prenons l’parti d’en rire
Seuls la joie et la gaieté
Peuvent nous sauver du pire
La franche gaieté !
La saine gaieté !
La bonne gaieté des familles !

Oui
Notre parti
Parti d’en rire
Oui
C’est le parti
Et puis ça va comme ça pour aujourd’hui !

Nos buts sont déjà fixés
Réconcilier les oeufs brouillés !
Faire que l’veau d’or puisse se coucher !
Apprendre aux chandelles à s’moucher
Aux lampe-pigeons à roucouler
Amnistier les portes condamnées
À l’exception des portes-manteaux!
C’est pour ça qu’y peuvent s’accrocher!
Exiger que tous les volcans
Soient ramonés une fois par an
Simplifier les lignes d’autobus
En supprimant les terminus !
Et pour prouver qu’on est pas chiches
Faire beurrer tous les hommes-sandwiches !

– Voilà quel est notre programme !
– Voilà l’programme !
– Demandez l’programme !
– On l’trouve partout !
– Je l’fais cent sous !
– Adhérez-y !

Oui
Notre parti
Parti d’en rire
Oui
C’est le parti
De tous ceux qui n’ont pas pris de parti!

– Notre parti !
– Notre parti !
– Oui !
– Non !
– Si !

Et voici ce qu’est notre parti!
Oui!

→ A écouter ici sur youtube.

Un commentaire pour DAC Pierre

  1. Jacques dit :

    Tueur à gages, c’est un métier comme un autre; tous les jours, on pointe, la seule différence, c’est qu’après, on tire.

    Il ne faut pas confondre la benne à ordures avec la horde à Ben Hur

    Si vous avez besoin de consulter un ORL, essayez d’en trouver un qui réponde à vos souhaits

    On peut dire de quelqu’un qui vient de prendre une veste qu’il s’est fait saper le moral

    Si un décorateur vous propose des rideaux vert empire, exigez les mêmes en mieux

    La montre molle est une invention de Salvador Dali, particulièrement adaptée aux horaires souples et aux journées élastiques, mais inutilisable quand les temps sont durs

    Quand ma mère a su que je voulais partir vivre en Australie, elle a fait un bond

    Les habitants du Doubs des facilités pour apprendre l’allemand, car dès leur plus jeune âge, on leur apprend à répéter « ich bin doubiste »

    Je suis un acheteur compulsif : un nouveau modèle de femme vient de sortir, il faut que je l’achète aussitôt

    Une femme qui veut que son mari lui achète une robe dernier cri aura toujours le dernier mot

    Un a posteriori est un a priori favorable d’un homme envers une femme qui a un beau postérieur

    Les sado-masos sont particulièrement fidèles car ils n’oublient jamais de se fouetter un bon anniversaire

    (Marc Escayrol, Mots et Grumots)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s