CLAUDEL Paul

[1868-1955]

N’invitez jamais plusieurs hommes de lettres à la fois; un bossu préfèrera toujours la compagnie d’un aveugle à celle d’un autre bossu.

[Cité par Simon Leys dans « Le bonheur des petits poissons]

« Parfois, le matin, le chant d’un seul oiseau suffit à éteindre en nous les feux d ela vengeance et de la jalousie ».
— Le soulier de satin

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s