BURDEAU Georges

Juriste français (1905-1988)

«Une nation, c’est un rêve d’avenir partagé. Et il en est ainsi parce que le sentiment national procède de la conscience d’un passé commun. Or l’homme s’intéresse à son passé dans la mesure où il consulte l’avenir.»
— Traité de science politique, 1949

(Emprunté à Ernest Renan : « la nation est le rêve d’un avenir partagé «)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s