BOUVIER Nicolas

[1929-1988]

BIOGRAPHIE
Issu d’un milieu protestant, rigoriste mais éclairé – son père est bibliothécaire –  Nicolas Bouvier est dès l’âge de 6 ans un grand lecteur de Jules Verne, de Stevenson, de Jack London et d’Henry Michaux. Après ses deux licences à l’université de Genève, en droit et en lettres, il part pour son premier voyage au long cours, qui durera… quatre années. Il découvre la Yougoslavie, le Japon, l’Afghanistan, le Pakistan, l’Inde et Ceylan. Père fondateur du ‘travel writing’ moderne, il a, face au voyage, une attitude particulière : un mélange de farfelu, d’hédonisme, un mépris du confort et de sa santé. Chasseur d’images depuis la commande relative aux maladies oculaires faite par l’OMS en 1950, il publie surtout des récits de voyage, dont les plus célèbres sont ‘L’ Usage du monde’ (1963) et ‘Le Poisson-scorpion’ (1982), ainsi qu’un recueil de poésie, ‘Le Dehors et le dedans’. Mais grâce à ses nombreux voyages, il comble son plus grand désir : aller à la rencontre de l’autre. Il exerce aussi, pour pouvoir vivre, le métier d’iconographe, avant de s’éteindre en 1988, victime d’un cancer.

•••

On ne voyage pas pour se garnir d’exotisme et d’anecdotes comme un sapin de Noël, mais pour que la route vous plume, vous rince, vous essore, vous rende comme ces serviettes élimées par les lessives qu’on vous tend avec un éclat de savon dans les bordels.
Le Poisson Scorpion (1982)

Un voyage se passe de motif. Il ne tarde pas à prouver qu’il se suffit à lui-même. On croit qu’on va faire un voyage mais bientôt c’est le voyage qui vous fait ou vous défait.
in : L’usage du monde (1963), Payot, 1992

Toutes les manières de voir le monde sont bonnes pourvu qu’on en revienne.
[Ibid.]

Certains pensent qu’ils font un voyage, en fait, c’est le voyage qui vous fait ou vous défait.
[Ibid.]

C’est le propre des grands voyageurs que de ramener tout autre chose que ce qu’on allait chercher.
[Ibid.]

En route, le mieux c’est de se perdre. Lorsqu’on s’égare, les projets font place aux surprises et c’est alors, mais alors seulement que le voyage commence.
[Ibid.]

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s