BARRÈS Maurice

[1862-1923]

« Tout avoir pour tout mépriser »

Les trois citations figurant sur le monument érigé sur la colline de Sion en l’honneur de Maurice Barrès sont :

« L’horizon qui cerne cette plaine, c’est l’horizon qui cerne toute vie. Il donne une place d’honneur à notre soif d’infini en même temps qu’il nous rappelle nos limites. »
— La Colline Inspirée, 1913

« Honneur à ceux qui demeurent dans la tombe les gardiens et les régulateurs de la cité. » — Le mystère en pleine lumière

« Au pays de la Moselle, je me connais comme un geste du terroir, comme un instant de son éternité, comme l’un des décrets que notre race, à chaque saison laisse émerger en fleur et si j’éprouve assez d’amour, c’est moi qui deviendrai son cœur. »
— Les amitiés françaises

« Qu’est-ce que j’aime dans le passé ? Sa tristesse, son silence et surtout sa fixité. Ce qui bouge me gêne. »
— cité par André Gide, Journal I

« Il est trop certain que la vie n’a pas de but et que l’homme pourtant a besoin de poursuivre un rêve.  »
— Le voyage de Sparte

« L’autorité, c’est moins la qualité d’un homme qu’une relation entre deux êtres. Ne peuvent la reconnaître utilement que ceux qui la subiront.  »
— L’ennemi des lois

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s